Être "jumeleur", témoignage de l'association de Valence...

Petit jeu :
Qui sont les Allemands ? Qui sont les Français ?

Témoignages de jumeleurs de l’Association des Postiers et Télécommuniquants de Valence
                            – Claudie, Jacqueline, Guy et Françoise, Martine, Fred et Daniel:

1- Le jumelage est pour moi un échange de tous les jours (téléphone, mail, courrier) avec des amis qui sont aujourd’hui des membres de notre famille. Après 36 ans de jumelage (pour ce qui me concerne), c’est un peu normal…
2- Mots clé : amitié, échange, joie, fête, convivialité, participation, partage des joies et des peines. Tisser des liens. Echanges culturels, faire vivre l’Europe. Respect entre tous.
3- Anecdotes : elles sont bien trop nombreuses pour les résumer. Ceci n’en est pas une, mais on peut en parler : nous sommes aujourd’hui à la troisième génération de jumeleurs: après nos enfants, ce sont maintenant nos petits-enfants qui nous accompagnent.Nous avons assisté à des mariages, des naissances, des décès… Nous suivons les études de nos « jeunes », et quand ils réussissent, c’est toujours une joie, quand ils trouvent du travail aussi… Aujourd’hui nos petits-enfants respectifs apprennent le français pour les petits allemands, et l’allemand pour les petits français… Bel espoir, non ?
Lors de la dernière réception, nous avons «réussi» à leur faire déguster des grenouilles en Ardèche : moment inoubliable.
4- Nous devons poursuivre au maximum ces échanges qui, bien modestement, luttent contre les extrémismes qui s’installent peu à peu en Europe. Ce sont des échanges de citoyens. Ils nous confortent dans notre sentiment d’appartenir à une unité, l’unité européenne, et nous aident à nous sentir européens : ce n’est pas uniquement une idée, c’est une réalité.
Connaitre d’autres personnes avec des cultures et des manières de vivre différents. C’est la tolérance.
5- COVID = isolement. Nous avons eu trois décès dans notre groupe en Allemagne cette année, et pas de visite possible pour assurer notre soutien à ceux qui restent. Il a fallu reprendre la plume (réelle ou électronique). Ce n’est pas pareil. Cette semaine, j’ai eu un appel téléphonique de ma jumeleuse pour me souhaiter mon anniversaire, et pour confirmer que nous sommes attendus chez eux dès que l’épidémie le permettra. Elle m’assurait aussi qu’elle espérait que notre petit-fils nous accompagnerait… Que dire de plus ??????

François FOURCADE Président.

06.09.87.09.10

francois.fourcade702@orange.fr